Comment automatiser ses rapports avec Supermetrics ?

Comment automatiser ses rapports avec Supermetrics ?

Temps de lecture : 5 min

Au quotidien, je consulte des rapports sur différentes plateformes publicitaires et outils d’analyse : Facebook Ads, Google Ads, Facebook Insights, Google Analytics… Et plus il y a d’outils, plus c’est difficile de tout suivre. Heureusement, il existe des connecteurs comme Supermetrics. Supermetrics permet de collecter des données de plusieurs sources, même concurrentes, de les manipuler et d’automatiser la mise à jour des données sur ses rapports. Vous pouvez utiliser Supermetrics sur différents outils de visualisation de données :

Personnellement, j’utilise Supermetrics pour Google Sheets car je travaille tous les jours sur la suite Google et je crée plus rapidement sur Sheets que Data Studio. Mais le fonctionnement présenté ci-dessous devrait être le même peu importe la version que vous utilisez.

Supermetrics est un outil payant. Le module gratuit permet seulement de récupérer des données depuis Google Analytics.

Installation de Supermetrics

Avant de choisir d’utiliser Supermetrics, consultez la liste de leurs intégrations afin de vérifier si celles dont vous avez besoin sont présentes. Il y a actuellement 51 intégrations à la date de cet article, vous devriez trouver votre bonheur. Une fois que vous êtes abonné et que vous avez installé le module, ouvrez une feuille de calcul et dans « Modules complémentaires« , cliquez sur le module « Supermetrics » puis « Launch Sidebar » pour démarrer. Une fenêtre à droite de votre feuille de calcul va apparaître, c’est dans cette fenêtre que vous paramétrez votre rapport.

supermetric-launch

Pour chaque source de données, il faudra vous y connecter avec votre accès utilisateur. Les données et dimensions correspondantes à cette source apparaîtront. Par exemple, pour créer un rapport sur une page Facebook, je suis allée chercher des données relatives à l’engagement, la portée et l’évolution des « j’aime ». J’ai ensuite choisi de collecter des données sur la période des 60 jours précédents à la date d’aujourd’hui. Puis, j’ai disposé mes données soit dans les colonnes ou les rangs de mon tableau. Enfin pour automatiser mon rapport, j’ai choisi que ce rapport soit actualisé tous les jours.

supermetric-building a report

Vous obtiendrez un rapport qui ressemblera à peu près à celui-ci :

supermetric-report
Données bidons

Un rapport efficace, complet et automatisé mais vraiment moche.

Alors vous pouvez ensuite traiter ce rapport comme une base de donnée, créer un second rapport plus esthétique à côté et référencer les données du rapport Supemetrics vers votre rapport plus esthétique.

Mais attention, si vous formatez vos données extraites de Supermetric, à part mettre en gras et en couleurs, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises à chaque mise à jour des données. Notamment si vous touchez aux colonnes et rangs. En effet, les nouvelles données écraseront les anciennes et votre formatage sera cassé.

Si comme moi, vous n’avez pas toujours le temps de réaliser l’esthétisme de vos rapports, vous pouvez utiliser :

Les modèles fournis par Supermetrics

Lorsque vous êtes sur votre feuille de calcul, cliquez sur « Launch » puis « Open Gallery » et vous accéderez à la galerie de modèles déjà crées par Supermetrics et sa communauté. .

Par exemple, j’ai choisi un modèle de rapport de Google Analytics illustré ci-dessous:

supermetrics-google analytic
Données bidons par Supermetric

Certains modèles sont fournis avec des instructions. Pour les autres, il suffit de remplacer la source de donnée du modèle par la vôtre. Pour ce modèle, j’ai simplement connecté mon compte Google Analytic et les données se sont de suite mises à jour avec les miennes.

Un autre rapport que j’ai utilisé est celui de Ben Collins, un expert de Google Sheet. J’ai utilisé son modèle pour créer un rapport dédié à une page Facebook :

facebook-supermetrics
Modèle créé par Ben Collins, données bidons.

Ben Collins a ajouté dans son modèle un onglet « Start here » pour vous aider à configurer ce rapport. Personnellement, je n’avais pas besoin de toutes les données de ce modèle donc j’ai pris la liberté de modifier le rapport à ma convenance.

Gérer toutes les requêtes dans un onglet

Toutes les requêtes utilisées dans votre feuille de calcul seront stockés dans l’onglet « SupermetricsQueries ». Par défaut, cet onglet est masqué dans votre feuille de calcul, mais vous pouvez le générez  en cliquant sur « Modules »-> »Supermetrics-> »Manage Queries ». Si vous utilisez des modèles de rapport, l’onglet apparaîtra par défaut.

Comme je ne connaissais pas la première fois la finalité de cet onglet créé automatiquement par Supermetrics, j’ai fait toutes les erreurs possibles.

supermetric queries

Il ne faut ni renommer cet onglet ni le supprimer. Sinon, vos requêtes ne fonctionneront plus. Il ne faut pas non plus modifier les lignes 19 à 20 mais plutôt ajouter des lignes à partir du rang 21. Maintenant que vous savez ce qu’il ne faut pas faire, à quoi peut vous servir cet onglet ?

Vous pouvez l’utiliser pour gérer toutes vos requêtes depuis cet onglet. Il suffit de cliquer sur la ligne correspondante à votre requête et de lancer le module pour voir apparaître les fonctionnalités correspondantes à cette requête.

Des astuces supplémentaires

  • Les dates de vos rapports apparaîtront par défaut en format américain. Vous pouvez changer leur format dans la partie « Options« -> »Advanced Settings » de la fenêtre Supermetrics. Puis en écrivant TIME_DIMENSION_FORMAT_???. Remplacez ??? par le format souhaité « m/d/y », « m-y »….
  • Dans la partie « Filter » de la fenêtre Supermetrics, vous pouvez ajouter des filtres d’exclusion ou d’inclusion.
  • Supermetrics Uploader, je n’utilise pas encore la version payante de ce nouvel outil mais j’ai testé la version gratuite. Ce nouvel outil permet de charger automatiquement ces coûts publicitaires sur vos plateformes d’analytics. Personnellement, je m’en suis servi pour charger automatiquement les coûts de Facebook Ads sur Google Analytics. En temps normal je dois extraire ces données de Facebook, les formater sur un CSV puis les charger dans l’Admin de Google Analytic. Ce qui me prends un temps fou.
  • Vous pouvez planifier l’envoi de vos rapports à un ou plusieurs emails.

Pour conclure, certes Supermetrics est payant et demande un certain temps de prise en main. Mais depuis que je l’utilise je gagne énormément de temps dans la création de mes rapports et de ceux de mon équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.