3 balises Google Tag Manager pour analyser votre contenu

3 balises Google Tag Manager pour analyser votre contenu

Temps de lecture : 7 min

Pour analyser la performance de votre contenu, il ne suffit pas de connaître le nombre de visiteurs par votre site ou votre taux de rebond. Ces informations sont certes importantes mais insuffisantes. Comment savoir si vos visiteurs sont allés au-delà d’une simple visite ? Ont-ils interagi avec votre contenu ? Pour répondre à ces questions, une solution est d’enrichir vos rapports Google Analytic avec des événements. Non seulement ces événements permettront de savoir si vos visiteurs ont effectué une action désirée, mais aussi de baisser votre taux de rebond.

Un taux de rebond indique le taux de visiteurs qui ont visité votre contenu et sont repartis aussitôt. Or, sans événements, Google Analytic va aussi comptabiliser dans son taux de rebond les personnes qui ont réalisé une action sur votre page sans en sortir. Les événements permettront d’exclure du taux de rebond les visiteurs qui sont certes restés sur une seule page, mais ont interagi avec celle-ci.

Des événements à traquer sur votre compte Analytic, il en existe surement des centaines. Mais je pense que ces trois événements que je vais détailler ici sont à configurer par défaut. Et c’est l’outil Google Tag Manager qui vous aidera à collecter ses événements et les envoyer sur votre Google Analytic.

Voici les trois événements à paramétrer :

 

Analyser le défilement de vos pages

Savoir si vos visiteurs ont vu votre page, c’est bien, mais savoir jusqu’où ils ont lu, c’est mieux. En créant un déclencheur au défilement sur Google Tag Manager et en le reliant à une balise Google Analytic, vous obtiendrez cette donnée.

Et si vous reliez ce déclencheur à d’autres balises, vous pourriez aussi obtenir une conversion ou faire apparaître un pop-up à un certain pourcentage de défilement.

Configurer les variables de défilement

En premier, assurez-vous que les variables de défilement soient déjà activées dans vos variables intégrées. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur « Configurer » et sélectionnez celles dont vous aurez besoin.

google tag manager-variables-scroll

  • Scroll Depth Threshold = valeur du seuil activé (pourcentage ou pixel).
  • Scroll Depth Units = type de valeur, pourcentage ou pixel.
  • Scroll Direction = direction du défilement, verticale ou horizontale.

Créer un déclencheur de défilement

Rendez-vous dans les déclencheurs, choisissez le déclencheur « Profondeur de défilement« , la direction du défilement, et la ou les valeurs qui déclencheront l’événement. Vous pouvez choisir des pourcentages ou des pixels. Personnellement, je préfère les pourcentages. Voici ce que cela donne :

google tag manager-déclencheur-scroll

Vous pouvez choisir que ce déclencheur s’active sur toutes les pages ou seulement sur des pages spécifiques. Cette deuxième option peut être intéressante pour analyser le succès de vos pages de conversion.

Créer la balise

Enfin, vous allez créer la balise qui se déclenchera au défilement. Dans ce cas précis, je vais connecter mon déclencheur à une balise d’événement Google Analytic pour savoir sur mes rapports Analytic jusqu’à quel pourcentage les visiteurs ont lu mes contenus.

Je vais ajouter une catégorie, une action et un libellé pour retrouver cet événement dans mes rapports « Evénements » de Google Analytic.

google-tag-manager-balise-scroll

Tester, prévisualiser, publier

J’active ensuite la prévisualisation, je me rends sur une page et je m’assure qu’un événement est déclenché à chaque pourcentage de défilement choisi. Ici, j’ai navigué jusqu’à la fin de la page, l’événement s’est déclenché 4 fois.

google-tag-manager-scroll-prévisualisation

À noter, que le déclencheur au défilement ne s’active seulement lorsque l’on défile de haut en bas ou de gauche à droite. Si vous remontez la page en sens inverse, cela ne va pas déclencher à nouveau les balises. De plus, l’événement n’est déclenché qu’une seule fois par seuil, même si vous remontez ou redescendez la page plusieurs fois.

Créer un objectif dans Google Analytic

Maintenant que vous avez crée votre événement, vous pouvez vous en servir pour créer un objectif. Dans l’administration, allez dans « Objectifs« , choisissez « Modèle » pour la configuration de l’objectif, puis « Événements » et enfin reprenez les informations de votre balise Google Tag Manager pour l’associer à votre objectif.

google analytic-objectif-scroll

Comme valeur de l’objectif, vous avez deux options. Soit inscrire l’un des pourcentages paramétrés dans votre balise Google Tag Manager, alors votre objectif sera comptabilisé lorsque le défilement de votre visiteur atteindra ce pourcentage. Ou d’utiliser la valeur de l’événement comme objectif de la conversion, alors la conversion se déclenchera à chaque pourcentage paramétré et vous pourrez savoir jusqu’à quel pourcentage vos lecteurs ont lu votre contenu.

Suivre ses clics

Traquer les clics sur son site avec Google Tag Manager est très facile à configurer. Et c’est un événement indispensable, impossible de visiter un site sans cliquer. Vos visiteurs vont forcément cliquer sur certains de vos liens ou boutons.

Configurer les variables de clics

Comme précédemment, assurez-vous que sans la partie « Variables » de votre tableau de bord Google Tag Manager, les variables de clics soient sélectionnées.

gtm-configurer-variables-clics

Créer un déclencheur au clic

Puis allez dans vos déclencheurs et pour créer un déclencheur qui sera activé au clic.

Mais avant cela, il faut que vous sachiez quel(s) clic(s) vous souhaitez traquer. Est-ce un bouton spécifique de votre site ? Les liens externes ?  Les liens ou boutons redirigeant vers vos informations de contact ? Une fois que vous savez ce que vous souhaitez traquer, allez dans l’inspection de votre navigateur pour connaître sur quel élément HTML vos visiteurs vont cliquer pour le clic que vous souhaitez traquer.

Choisissez si vous souhaitez que votre clic se déclenche sur n’importe quel élément HTML cliqué par votre visiteur ou seulement sur les liens. Par définition, « Juste les liens » se déclenchera seulement sur le clic d’un lien, si vous cliquez sur un bouton, GTM remontera le code HTML pour trouver un lien. Si « tous les éléments » est coché, alors GTM se déclenchera peu importe l’élément HTML sur lequel vous cliquez que ce soit une <div>, un <span> ou un lien.

Par exemple, je souhaite traquer le clic sur mon bouton « envoyer » de l’inscription à ma newsletter.  Je vais choisir « Clic-Tous les éléments » puis « Click Classes » pour indiquer quelle est la classe du bouton que je veux traquer.

Cela donne ce résultat :

google tag manager-clic-bouton-envoyer

Bien sûr, pour m’assurer que mon déclencheur fonctionne. J’active la prévisualisation sur Google Tag Manager. Puis je retourne sur mon site et je clique sur le bouton pour m’assurer que le déclencheur s’active.

google tag manager-clic déclenché

Pour le moment, la partie Tag (balise) est vide, c’est normal.

Relier à la balise Google Analytic

Une fois que votre déclencheur est paramétré, vous pouvez créer votre balise. Ici je vais reprendre l’exemple simple de connecter mon déclencheur à Google Analytic. Mon intention est de mesure dans mes rapports Google Analytic le nombre de clics sur mon bouton « Envoyer » de ma newsletter.

Pour créer cette balise, je vais sur « Nouveau » puis « Google Analytics-Unversal Analytics » et dans « Type de suivi » pour choisir « Événement ». Ensuite, j’insère ma variable Google Analytic dans les paramètres et le déclencheur que je viens de créer. Je n’oublie pas de donner une catégorie, une action et un label pour retrouver cet événement dans mes rapports.

google tag manager-balise clic

Tester, prévisualiser, publier

Enfin, on n’oublie pas de visionner au préalable sur Google Tag Manager que ma balise est bien déclenchée lorsque je clique sur ce bouton. Et dans Google Analytic, vérifiez que votre nouvel événement est comptabilisé.

Suivre les vues des vidéos Youtube intégrées

Configurer les variables intégrées des vidéos

Même étape que pour les paragraphes précédents, il faut d’abord s’assurer que les variables vidéos soient sélectionnées.

google tag manager-variables-video

Créer le déclencheur vidéo

Allez dans « Déclencheurs » puis « Nouveau ». Pour cet exemple, je vais paramétrer mon déclencheur afin de savoir si mes visiteurs lancent une vidéo, s’ils la terminent et pour connaître le pourcentage de progression.

google analytic-déclencheur-youtube-min

A propos du suivi de la progression de la vidéo, vous êtes libre de choisir différents pourcentages. Par défaut, activez la compatibilité avec l’API JavaScript afin d’augmenter les chances que vos vidéos YouTube soient traquées par Google Tag Manager. Et comme la balisé de clic précédemment présenté, vous pouvez choisir de suivre une vidéo en particulier ou toutes les vidéos de votre site.

Créer une variable lookup (tableau de conversion)

Ici, nous allons changer de méthode en comparaison des paragraphes précédents. L’objectif de cette variable sera de suivre les 3 actions citées plus tôt (lancement de la vidéo, fin de la vidéo, progression) dans une seule variable. Si votre Google Analytic est en français, vous allez créer une variable « Tableau de conversion ». Et voici les valeurs que vous allez ajouter :

Google tag manager-variable-lookup-video

Cette variable permet de faire deux choses. Elle va récupérer la valeur de progression de la vidéo visionnée par vos visiteurs, 25%, 50… Ou si la vidéo a été seulement lancée sans être visionnée ou terminée, la variable va récupérer l’un des deux statuts. Soit votre vidéo sera « en progression + valeur pourcentage », soit en statut « lancée » soit « terminée ».

Relier à la balise Google Analytic

Dernière étape que vous connaissez déjà, créer la balise Google Analytic et la connecter à votre déclencheur. Essayez de toujours garder les mêmes règles de nommage pour votre catégorie, action et label.

Et bien sûr, n’oubliez pas de prévisualiser avant de publier.

 

Pour conclure, il existe encore des centaines de combinaison de déclencheurs et de balises que vous pouvez intégrer dans Google Tag Manager. Les possibilités sont à la hauteur de vos besoins. Mais ces trois balises sont les plus classiques et vous permettront déjà de créer des rapports sur Google Analytic qui auront plus de valeurs ajoutée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *