Portrait de Corinna Vorreiter, SEO Manager

Temps de lecture : 3 min

Pourquoi et comment as-tu choisi le métier de SEO ?

Pendant mes études de Master en web marketing à l’ESSCA Angers, un stage était obligatoire. Je l’ai fait au Mexique, dans une entreprise allemande. On m’a demandé de créer un blog avec le conseil d’un expert en SEO. Je ne savais rien du SEO, mais après quelques semaines, mes articles étaient en première position pour des mots clés très niches mais pertinents pour cette entreprise. C’était un sentiment de victoire ! Avec les plugins comme Yoast et le conseil de l’expert, j’ai remarqué qu’il y avait énormément à apprendre dans ce domaine. Par ailleurs, pendant les deux autres stages de mon Bachelor, j’avais adoré d’avoir la responsabilité d’optimiser les sites web. Donc, la décision de trouver mon premier travail dans le SEO était faite et j’ai commencé comme Junior SEO Manager dans une start-up à Berlin.

Qu’est-ce qui te motive le plus dans ton métier lorsque tu démarres ta journée ?

J’aime la combinaison de la créativité et du raisonnement analytique dans le SEO. Comme je travaille dans une agence de marketing digital, je travaille sur plusieurs projets à la fois. Cela me permet de travailler sur les sujets que j’ai envie de faire ce jour-là. En bref : la diversité des sujets.

Quels sont tes outils préférés ?

Mes deux outils préférés sont Screaming Frog et Sistrix. Je sais que Sistrix est souvent critiqué, parfois avec raison, mais j’aime bien toutes les possibilité de l’analyse de concurrents et des nouvelles idées de mot. Screaming Frog – bon, je ne pense pas avoir besoin d’expliquer. Tout le monde aime la grenouille. 😉

Quelles sont les ressources ou personnes qui t’inspirent au quotidien ? 

Au quotidien, les personnes qui m’inspirent le plus sont mes collègues et anciens collègues qui n’arrêtent jamais de donner le meilleur de leur travail, d’apprendre et de se développer chaque jour. C’est ce qui me donne envie de venir d’aller au bureau tous les jours.

De plus, il y a plusieurs conférenciers qui m’inspirent et qui montrent l’exemple de comment réussir dans le domaine de SEO autant que dans la vie – par exemple Izzie Smith ou Rand Fishkin.

As-tu connu un échec qui t’a permis d’avancer vers le succès ? As-tu un échec préféré ?

Après ma deuxième embauche dans une start-up à Berlin, j’ai décidé de changer et de rejoindre une agence. Après deux ans de travail chez l’annonceur, il y avait beaucoup des sujets que je n’avais pas vu dans mon quotidien. 

Donc un jour, on m’a invité à un entretien dans une grande agence et l’enquêteur m’a demandé: “Noindex ou disallow? Qu’est-ce que t’en penses ?” Et comme je n’avais jamais travaillé sur le robots.txt dans mon travail précédent, je ne pouvais pas répondre à la question. Inutile de dire que j’ai totalement échoué dans cet entretien.

Cette expérience m’a montré que mes connaissances  en SEO technique étaient encore faibles. J’ai commencé à étudier et combler les écarts – et voilà – le prochaine entretien fut un succès! 🙂 Depuis lors, je continue d’apprendre énormément de choses au quotidien.

Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière ?

C’est une question difficile… Il en a plusieurs, notamment les projets de mes clients, mais rien de spécifique. Si je m’éloigne du SEO, c’est probablement la réussite de mon master en France – en français (car je suis allemande et le français est ma troisième langue) et l’apprentissage rapide de l’espagnol car j’en avais besoin pour un de mes stage.

Quelles sont les qualités les plus importantes pour une professionnelle du SEO ?

À mon avis, c’est la curiosité et le désir d’apprendre quelque chose de nouveau chaque jour. L’industrie évolue à grande vitesse et il faut continuer à se mettre à jour pour suivre le rythme. 

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui termine ses études et démarre une carrière en SEO ?

Si je recommençais aujourd’hui, je chercherais une grande agence avec un bon programme de formation (traineeship). Cela te permet d’avoir des mentors avec beaucoup d’expérience à disposition et en même temps, tu travailleras sur des sujets et projets diversifiés. 

Bien sûr, c’est aussi possible dans une bonne équipe chez l’annonceur.

Ces 5 dernières années, quelle nouvelle croyance ou nouvelle habitude t’as le plus aidé dans ta carrière?

Seulement deux choses : Écouter les chiffres et continuer de lire constamment.

Un dernier mot, un side project, un conseil que tu souhaiterais partager?

Je travaille sur quelques “side projets” en ce moment, mais ils ne sont pas encore terminés. 😉

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.