pari-system-brain-neuron-cover-image

Le système PARI d’Anne-Laure Le Cunff (Ness Labs)

Temps de lecture : 4 min

Ness Labs est un site de contenu crée par Anne-Laure Le Cunff, ex-Google, ex-Burnout et entrepreneure qui publie des articles sur la productivité et la santé mentale. Je suis abonnée à la newsletter depuis le début du projet et membre de la communauté. 

En novembre dernier, Anne-Laure a crée un challenge nommé “Mindful Productivity Challenge”. J’avais déjà testé beaucoup de méthodes de productivité. Je n’ai jamais réussi à obtenir de résultats à part monter mon niveau d’anxiété.

Le challenge reposait essentiellement sur le modèle de PARI et son PACT popularisés par Anne-Laure dans plusieurs de ses articles Ness Labs. Et, comme sa méthode m’a beaucoup plus et me correspond plutôt bien, j’aimerais vous transmettre ce que c’est dans cet article. 

Le concept de PARI

Avec le PARI, Anne-Laure remet en cause nos habitudes de créer des SMART goals. Les SMART goals ont été introduits par George T. Doran en 1981 pour devenir ultra-populaire dans le monde de l’entreprise. Mais, pour nos propres objectifs personnels, ils ne conviennent absolument pas. Déjà, les SMART goals ont souvent pour objectif des métriques que l’on ne peut pas contrôler. Par exemple, “je veux atteindre 10 000 vues hebdomadaires d’ici à trois mois”. Comme il est impossible de contrôler le nombre de vues, que l’on ne peut pas obliger les personnes à venir sur son site, on crée de la frustration. Ainsi, les SMART goals peuvent perdre leur pertinence durablement. Il y a un objectif à atteindre, on fait tout pour l’atteindre mais on ne se pose jamais la question si cet objectif nous rend encore heureux.

Ce sont quelques raisons pour lesquelles Anne-Laure LeCunff recommande plutôt le PARI. Nous allons voir que le PARI repose sur des actions atteignables, que l’on contrôle et qui nous invite régulièrement à la réflexion ou métacognition selon Ness Labs.

Le PARI est un acronyme de quatre lettres que je détaillerai dans la suite de cet article.

Pact

PACT défini le but que l’on va tenir tout au long du système PARI. Mais, un PACT ne doit pas se concentrer sur la finalité mais à ce que l’on peut produire ou créer.

PACT est aussi un acronyme et cet acronyme permet de définir correctement son PACT;

  • Purposeful: Votre but doit être important pour vous-même et avoir du sens durablement. Il est plus facile de rester motiver si l’on consacre du temps à quelque chose qui nous tient à cœur.
  • Actionable: Se concentrer sur un but que l’on peut contrôler soi-même, qui ne dépend pas de facteurs externes.
  • Continuous: Il faut que les actions qui composent notre but soient actionnables et facilement répéter. 
  • Trackable: Il doit être simple de suivre les actions que l’on réalise. Est-ce que j’ai fait cette action aujourd’hui ou non ? Pas de pourcentage ou de calculs, juste un oui ou non.

Voici des exemples de SMART goals versus des PACT:

  • SMART: Atteindre 60 000 de chiffres d’affaires d’ici au prochain trimestre.
  • PACT: Prospecter trois nouveaux contacts par jour
  • SMART: Passer sous la barre des 4 heures au prochain marathon
  • PACT: Courir 4 fois par semaine
  • SMART: Apprendre à coder une application mobile d’ici à la fin de l’année
  • PACT: Faire une leçon d’iOS par jour

Dans le PACT, pas de pression, pas de finalité. On se concentre sur une action à chaque fois et l’on observe les résultats de cette action.

Act

Act, c’est faire l’action du PACT défini plus haut. C’est bloquer un créneau dans son agenda pour tenir le PACT. Pas de liste to-do, pas de miracle morning ou de planning surchargés. Laissons aussi du temps au REACT que l’on verra ensuite.

C’est aussi chercher un moment pour son PACT qui respecte son propre niveau d’énergie, de temps et de motivation. Le but n’est pas d’enchaîner un maximum de répétition du PACT à toute heure jusqu’au surmenage.

Par exemple, le meilleur moment qui respecte mon énergie, mon temps et ma motivation est le matin avant 9 h. Et, comme j’ai déjà deux matinées prises pour le sport et que le weekend je me lève plus tard, je dédie trois matinées de ma semaine pour mon PACT. Pour vous ce sera peut-être un autre moment selon vos contraintes de temps, d’énergie et de motivation.

React

Le REACT, c’est l’analyse personnelle de son PACT. C’est prendre le temps dans sa semaine pour évaluer si son PACT est toujours pertinent, toujours utile et bénéfique. Là, où le SMART demande de se buter au travail jusqu’à l’atteindre. Le REACT accorde des moments de réflexion et autorise que l’on reformule son PACT si besoin.

Si je remarque mon PACT est mal défini, trop difficile ou ne convient plus à mon emploi du temps, il est tout à fait autorisé de le changer. Ce ne sera pas compté comme un échec. 

C’est un temps de réflexion que l’on peut faire en privé dans son journal ou en public si vos réseaux sociaux ou votre site.

Personnellement, je le fais sur mon Notion en fin de semaine en suivant la méthode du “Plus Minus Next”.

Impact

Enfin vient l’IMPACT. C’est le moment de sortir de sa zone de confort. Pas besoin d’attendre la fin du PACT pour faire son IMPACT, comme le PACT n’a pas réellement de durée.

À tout moment, vous pouvez observer le chemin parcouru par son PACT en produisant un projet qui nous pousse au-delà de nos limites habituelles.

Si votre PACT était d’apprendre à coder trois fois par semaine, développez un projet de programmation.
Si votre PACT était d’aller courir 5km deux fois par semaine, allez courir une fois 15 km. 

L’IMPACT ne demande pas de choisir un projet très ambitieux ou générateur de stress. Mais, de choisir un projet qui nous plait afin d’observer les progrès réalisés et continuer ou modifier son PACT.

Pour ma part, mon PACT, est d’écrire trois fois par semaine pour ce site.

Mon ACT d’écrire le lundi, mercredi et vendredi matin.

Mon REACT a lieu le dimanche soir avec la méthode Plus Minus Next sur mon Notion personnel.

Et, mon IMPACT a lieu dès que j’ose publier un article.

Pourquoi j’aime ce système

Anne-Laure Le Cunff a écrit un autre article lié au PARI, qui s’intitule “Turning goals into growth loops: the PARI system of mindful productivity”. Le système de PARI permet de s’améliorer naturellement et de créer des habitudes qui autoalimentent des boucles de développement personnel.

Au lieu de se cramer avec des objectifs multiples ou des efforts au-delà de ses capacités personnelles, on crée un système durable et avec de nombreux moments réflexion pour revoir ses méthodes.

Comme un scientifique qui cherche et expérimente des centaines de fois pour trouver une solution. Le PARI est dénué d’échecs, seulement des expérimentations.

C’est un système qui permet d’atteindre ses objectifs tout en apprenant à se connaître. Et, c’est un système que l’on peut personnaliser pour soi sans être influencé par la méthode d’un autre gourou de la productivité.

Enfin, la partie IMPACT si elle est publique permet de partager son expérience avec les autres et d’apprendre tout au long du PACT.

Systems are for people who care about winning repeatedly. Goals are for people who care about winning once. James Clear



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les sujets de ce blog
Recevoir ma newsletter mensuelle