SEO Jo Blogs

Portrait de Jo Juliana Turnbull / SEO Jo Blogs

Temps de lecture : 4 min

Pourquoi et comment as-tu choisi le métier de SEO ?

J’ai commencé dans le SEO lorsque je travaillais côté client dans une start-up. J’ai rejoint l’entreprise en mars 2007 et m’occupais du marketing. Cependant, comme le patron était le propriétaire de l’entreprise et pouvait retarder la commercialisation des produits jusqu’à ce qu’il en soit satisfait à 100%, cela signifiait qu’il n’y avait pas toujours de produit sur le marché. J’ai donc commencé un cours web et graphisme. Mon patron l’a payé (très aimable de sa part) et puis j’ai suivi un cours de PHP et la construction d’un site m’a conduit au référencement. En septembre 2009, je suis passé du côté agence.

Qu’est-ce qui te motive le plus dans ton métier lorsque tu démarres ta journée ?

Ce qui me motive le plus, c’est d’obtenir des résultats. Parfois, je peux voir juste un peu de mouvement, mais cela me pousse à continuer sur cette voie. Par exemple, lorsque je travaillais sur un client dans la téléphonie, le référencement n’était pas considéré comme une priorité. Après de nombreuses réunions et en démontrant son importance, j’ai été personnellement invité à optimiser les pages de ce client avant leur mise en ligne. Ma seconde motivation est d’essayer de nouvelles initiatives. Quand j’étais en Australie, j’ai suggéré à mon client de parrainer un événement sportif local pour aider à augmenter la notoriété de la marque et les ventes. Nous n’avions que 2 mois et demi au lieu de 6 et ils étaient très sceptiques. Cependant, nous avons observé une augmentation de nos résultats pour cette marque et 6 ans plus tard, ils parrainent toujours cet événement.

Quelles sont les personnes qui t’inspirent au quotidien ?

Il y a tellement de gens qui m’inspirent. Ce sont eux qui partagent une grande partie de leur travail et de leurs études de cas. Areej AbuAli doit définitivement en être une, car elle a tant fait à un jeune âge, elle en sait beaucoup sur le référencement, elle est une personne très positive, encaisse et répond aux haters, en plus elle a créé cet incroyable groupe « Women in Tech SEO ».

As-tu connu un échec qui t’a permis d’avancer vers le succès ? Ton échec préféré ?

Nous avons eu des annulations de nombreux événements en mars lorsque le Coronavirus s’est propagé et que nous ne pouvions plus voyager. J’ai basé beaucoup de mes relations sur les rencontres que j’allais faire lors de ces conférences. J’ai été surprise par l’absence d’événements en ligne mis en place pour remplacer les événements en présentiel C’est pourquoi j’ai créé mon propre Turn Digi. John Mueller a rejoint le premier dont j’étais vraiment ravi. J’ai eu près de 4 000 vues et 36 orateurs du monde entier ont participé à Turn Digi. Je prévois d’accueillir un Turn Digi en français en janvier, détails à confirmer prochainement.

Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière ?

Je suis vraiment fière de Turn Digi. J’ai été finaliste au « Global Freelancer of the Year 2020 » grâce à ce projet. Je suis également très fière de « Search London« . Je le dirige depuis octobre 2010 et je l’ai développé pendant mon déménagement en Australie puis à Barcelone. Nous organisons toujours l’événement, maintenant avec Tim Sheed et nous organisons des événements virtuels. Notre prochain sera à la fin du mois de janvier.

Quelles sont les qualités les plus importantes pour une professionnelle du SEO ?

C’est d’être humble, sympathique et traiter les autres avec respect. Tout change rapidement dans notre industrie. Certains professionnels ont un comportement méprisant envers ceux qui utilisent encore des techniques datées, ne sont pas au courant des nouvelles techniques ou n’ont pas la capacité de les mettre en place dans leur entreprise. En SEO, vous devez également être prêt à toujours apprendre, car nous sommes dans un secteur qui évolue sans fin.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui termine ses études et démarre une carrière en SEO ?

Pour acquérir de l’expérience, créez votre propre site Web. Construisez votre site, mais soyez patient, prenez le temps d’observer ses changements. Prenez notes de ce que vous accomplissez afin de vous en souvenir à l’avenir. Cela peut devenir flou – alors utilisez un bon vieux stylo et du papier (ou un Gdoc si vous avez une terrible écriture, comme moi). Je vous conseillerai aussi de suivre un cours sur Google Analytics et un sur Google Tag Manager ainsi que les cours de Moz une excellente ressource pour le référencement. Enfin, je vous suggérerais de vous concentrer sur un ou deux domaines pour vous spécialiser, par exemple le référencement local et l’analytic ou le référencement technique.

Je suggère également à ceux qui sont dans n’importe quelle carrière que c’est normal de ne pas tout savoir et de demander des conseils.

Ces 5 dernières années, quelle habitude t’as le plus aidé dans ta carrière ?

C’est le travail à distance. Cela m’a préparé à travailler depuis chez moi avec ce qui s’est passé en mars plus tôt cette année. J’avais travaillé à distance pendant 10 ans par intermittence, mais beaucoup préféraient que je reste au bureau. Mon choix du remote a parfois ralentis ma carrière.

Cependant, en persévérant dans le remote et ayant confiance en moi et ma croyance qu’il y a une meilleure façon de travailler (en dehors de me rendre au bureau jusqu’à 15 heures par jour), j’ai pu profiter de plus de temps personnel : j’ai participé à 4 semi-marathons, 2 courses de natation, assisté à des conférences aux États-Unis, en Europe et en Australie. Cela m’a également aidé pour visiter mes parents qui vivent en France et ma sœur jumelle en Australie qui est mariée avec des enfants.

Je réalise une enquête sur le travail à distance et j’ai pour objectif de collecter 1000 réponses :

L’enquête sur le remote

Un dernier mot, un side project, un conseil que tu souhaiterais partager ?

Je commence à faire du mentorat. J’ai passé 10 ans à encadrer des personnes de manière informelle dans leur carrière et maintenant, je le formalise. On m’a dit que je sais très bien écouter et que mes forces sont « Maximizer » et « Developer » de CliftonStrengths – cela signifie que j’essaie naturellement de tirer le meilleur parti des personnes. J’organise des sessions de mentorat rémunérées, j’aide les personnes à monter leur propre entreprise, à gérer leur temps, à travailler à distance et à progresser dans leur carrière, merci de me contacter pour en savoir plus. Je suis également une animatrice pour #IamRemarkable où j’aide les gens à développer leur confiance en soi.

Son LinkedIn



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les sujets de ce blog
Recevoir ma newsletter mensuelle